Guide pratique en ligne sur la franchise

La franchise
Le marché des négoces s’est longtemps focalisé sur des techniques de vente traditionnelles. Depuis peu, les techniques de marketing viennent profondément révolutionner les solutions de vente. De plus en plus, ces techniques commerciales se diversifient davantage. Elles reposent dorénavant sur des contrats et font référence à des implications juridiques. Il n’est pas rare d’entendre parler de franchise en matière d’affaires. Qu’est-ce qu’une franchise ? Cette notion comporte toujours des contours flous pour beaucoup d’entrepreneurs. Si vous désirez tout savoir sur la franchise, c’est par ici, nous vous disons tout.

Qu’est-ce qu’une franchise ?

Sur le plan juridique, la définition franchise est régie par la loi européenne n° 89-1008 du 31 décembre 1989 relative au développement des entreprises commerciales et à l’amélioration de leur environnement économique, juridique et social.

De cette loi, il découle que la franchise est une pratique d’affaires qui repose sur un contrat de commercialisation de biens ou de services. À travers ce contrat de collaboration, une entreprise (le franchiseur) accorde à une ou plusieurs autres entreprises (les entreprises en franchise ou encore les franchisés), le droit d’exploiter ses produits ou services moyennant une compensation directe ou indirecte.

Il s’agit donc d’un contrat collaboratif comportant des stipulations juridiques claires. Le franchiseur et le franchisé sont distincts du point de vue juridique et financier. Théoriquement, il est requis, la mise en place d’un concept vulgarisé et ayant produit des résultats positifs pendant au moins trois ans sur trois sites de vente. Sur ac-franchise.com, vous pouvez approfondir vos connaissances sur les différentes exigences de cette notion de franchise.

La définition de la franchise : Les implications

La définition de franchise implique des conditions auxquelles doivent se soumettre le franchiseur et les franchisés. Par exemple, les deux entités doivent exploiter la même enseigne ou un nom commun, ou encore aménager leurs locaux de telle sorte qu’ils fassent référence à la même structure. Pour sa part, le franchiseur doit transmettre à son franchisé son savoir-faire, son concept et lui procurer une assistance dans la représentation commerciale.

L’issue favorable de ce genre de protocole commercial repose sur la vision et le dynamisme du gestionnaire de la franchise. En outre, la franchise requiert la mise en place d’un projet ambitieux mûri par une constante innovation dans la fourniture du produit ou du service.

Tout savoir sur la franchise : les avantages pour chaque partie

La franchise est aussi bénéfique pour le franchiseur que pour les établissements franchisés. Pour le franchiseur, cet accord de collaboration lui permet d’étendre ses activités et d’ouvrir ses possibilités au-delà de son espace géographique. De ce fait, le franchiseur peut exploiter la maîtrise du terrain par le franchisé et profite d’un expansionnisme à coût réduit.

De cette relation, le franchisé ne s’en sort pas moins gagnant. Il jouit de l’accompagnement d’une société plus expérimentée. Ce contrat lui permet également de réduire les risques liés à l’entrepreneuriat et à la création d’entreprise.


Une plateforme spécialisée pour la gestion de produit
Organiser un séminaire de direction